Ondes Electromagnétiques et Électrosensibilité

L’industrialisation poussée et les télécommunications plongent notre organisme dans un chaos hertzien de plus en plus dense et pernicieux car inaccessible par nos sens. Nous sommes constamment sous l’influence des émissions électromagnétiques de radio, de téléphone mobile, de champ électrique, des installations domestiques, des machines électriques, des fours micro-ondes, des écrans d’ordinateur et de télévisions, et de lignes à haute-tension. Sans oublier le balayage permanent des satellites météo, téléphone, radio, télévision, et maintenant 5G ainsi que les ondes particulièrement nocives des radars civils et militaires.

La pollution électromagnétique est environ 100 fois plus élevée qu’il y a 20 ans et, selon une étude allemande, elle double actuellement tous les quatre ans, entraînant une hausse sans précédent de cas d'électrosensibilité aux ondes. Or notre corps est une antenne dont les cellules ont elles aussi, une longueur d’onde : une charge électrique sur leurs membranes résultant des échanges. Toutes les cellules de notre corps inter-communiquent à partir de signaux électro magnétiques de très faibles intensités (étudiées dans le domaine de la physique quantique).

Explication sur les bien-fondés du principe de précaution vis-à-vis des ondes de basses et hautes fréquences :

Invisibles, silencieuses, inodores, non palpables, les ondes électromagnétiques artificielles sont pourtant bien réelles et existent depuis l’invention de l’électricité. Elles sont désormais omniprésentes dans notre environnement, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de nos habitations, de nos écoles, de nos lieux de travail etc. Certains médias ne manquent pas de nous en faire part mais les médias mainstream n’en parlent pas ou que très peu. En effet, trop d’enjeux financiers entrent en ligne de compte et les lobbies de la communication exercent des pressions sur nos politiques pour éviter de ne trop affoler les populations.

Mais qu’en est-il au juste ? Les médias parlent de plus en plus de la pollution électromagnétique, de troubles EHS ou hyper électrosensibilité mais aucune grande décision n’est prise par les pouvoirs publics. Il y a donc urgence à trouver des moyens efficaces pour nous protéger.

En effet, il est d’ores et déjà entendu que la pollution électromagnétique est au cœur des êtres vivants : qu’il soient animaux, végétaux ou humains. Des dysfonctionnements du métabolisme deviennent vite chroniques et peuvent engendrer de ce fait de graves maladies : troubles neurovégétatifs, dysfonctionnements de la barrière hémato-encéphalique etc.…

De nombreuses informations scientifiques sont disponibles sur le site electrosensible.solutions.

Les risques liés à une électrosensibilité aux ondes à court terme :

Dépression - Fatigue chronique - Acouphènes - Maux de tête - Troubles du sommeil - Irritabilité - Vertige et chute - Perte de concentration - Troubles cardiaques et de la tension artérielle - Maladie de peau - Trouble des rythmes du cerveau - Attaque destructrice des organes des yeux et des oreilles.

à plus ou moins long terme :

Cancer du cerveau - Cancer du sang - Cancer du système lymphatique - Cancer des glandes endocrines (surtout de la thyroïde) - Épilepsie - Interruption de grossesse malformations.

Champ électrique et magnétique
Identifier les sources

Nous pouvons distinguer principalement au niveau des pollutions électromagnétiques deux types de champs : les hautes fréquences et les basses fréquences.

Qu’est-ce qu’un champ électrique et magnétique :

LE CHAMP ÉLECTRIQUE

Chaque fois que nous sommes en présence de charge électrique (électricité statique au courant électrique) : il y a un champ électrique. Une règle en plastique chargée d’électricité statique attire des morceaux de papier : les forces d’attractions sont dues à un champ électrique. S’il est produit par le courant continu : il est constant. S’il est géré par un courant alternatif : il est variable. C’est à ce champ électrique variable émis par les appareils électriques de notre réseau de distribution que nous sommes exposés.


LE CHAMP MAGNÉTIQUE

Chaque fois que nous sommes en présence de charge électrique (électricité statique au courant électrique) : il y a un champ électrique. Une règle en plastique chargée d’électricité statique attire des morceaux de papier : les forces d’attractions sont dues à un champ électrique. S’il est produit par le courant continu : il est constant. S’il est géré par un courant alternatif : il est variable. C’est à ce champ électrique variable émis par les appareils électriques de notre réseau de distribution que nous sommes exposés.

Les champs électromagnétiques hautes fréquences

la wifi La Wifi est une technologie sans fil permettant de transporter des données son, vidéo, données informatiques. Celles-ci utilisent une fréquence porteuse très élevée afin de transporter le signal à 2400 MHz soit 2,4 GHz. Le danger de la Wifi correspond à celles utilisées dans les fours à micro-ondes. De nombreux systèmes utilisent la technologie Wifi, comme les box Internet et mettent en continu ces ondes.


La technologie DECT permet une connexion sans fil et utilise pour cela des fréquences élevées de l’ordre de 1900 MHz à des niveaux de puissance de 250 mW. Les signaux du DECT sont dits pulsés, ils sont composés de pulsations basses fréquences de l’ordre de 200 Hertz et ont également des répercussions biologiques importantes.


La technologie Bluetooth utilise des fréquences très élevées de lors de 2400 MHz, du même ordre que celle du Wifi ou du four à micro-ondes. La puissance d’émission est néanmoins beaucoup moins importante 2,4 mW, mais les signaux émis pulsent tout comme pour le Wifi ou le DECT.


Il s’agit d’équipements spéciaux qui renforcent le signal de l’antenne relais locale, pour pallier au manque de réseau dans les endroits où la réception de votre téléphone portable est défaillante.


alarme de maison sans fil


le babyphone


Sorte de réseau Wifi prévu pour couvrir de longues distance s (plusieurs dizaines de kilomètres). Il fonctionne à des puissances et à des fréquences beaucoup plus élevées que le Wifi standard.


Les émetteurs tnt


les radars


les faisceaux hertziens


les compteurs communicants linky et gazpar (électricité et gaz)


Ce sont des puces émettrices à peine plus grosses qu’un grain de riz implantées sous-cutanées aux animaux familiers et d’élevage ou même sauvages pour les identifier et suivre leurs mouvements et leurs comportements.

Les champs électromagnétiques basses fréquences

Installation électrique domestique

Dans une installation électrique, les fils permettent de transporter l’électricité du tableau électrique vers les différents points d’alimentation de la maison : prises de courant, luminaires, chauffages, etc... Les fils électriques sont le plus souvent encastrés dans un mur porteur d’une cloison, contre-cloison, dans un plafond, dans le sol engendrant un rayonnement du champ électrique de basses fréquences, dans l’ensemble de l’habitat. Ceci rend les murs émissifs et ce de façon permanente.

Les lignes aériennes à haute tension

Elles sont fortement émettrices de champ électrique mais surtout de champ magnétique. La portée des champs électriques dépend de la tension de la ligne. Il existe en France des lignes de tensions de type 20 000 V, 63 000 V, 90 000 V, 225 000 V, et 400 000 Volts. Le réflexe à adopter est l’éloignement le plus loin car c’est la meilleure des protections. Il existe en effet aucune solution réellement efficace pour faire barrière au champ magnétique d’une ligne à haute tension.

Les lignes enterrées à haute tension

Elles sont présentes principalement dans les villes afin d’alimenter en électricité les différents immeubles d’un quartier. Il n’est pas rare de faire passer sous un trottoir proche de l’entrée d’un immeuble ou d’une maison des lignes à haute tension de 20 000, 63 000, 90 000 V et même 225 000 V couramment utilisées à Paris. Cependant le champ magnétique d’une ligne enterrée est moins important que celui produit par une ligne à haute tension aérienne, mais il reste néanmoins non négligeable. Ceci génère ce que l’on appelle des courants vagabonds.

Les transformateurs de quartier

Un transformateur de quartier permet souvent d’abaisser la tension d’arrivée de 20 000 V à 220 V, pour alimenter en électricité les habitants dans plusieurs immeubles ou d’une zone pavillonnaire. Le transformateur produit un champ électrique mais surtout un champ magnétique intense. Néanmoins, la portée des champs électriques et magnétiques est tout de même limitée à quelques mètres. Cependant, lorsque le transformateur est intégré dans un immeuble, les problèmes peuvent concerner le logement.

Les différentes techniques et gestes à effectuer pour se protéger

Champ électrique basse fréquence

Ce champ électrique est dû à un conducteur sous tension. La ligne de champ est entre le conducteur et la terre (potentiel 0V). Le principe de protection contre le champ électrique basse fréquence sera : La mise hors tension via un interrupteur automatique de champ par exemple (IAC), l’éloignement du conducteur sous tension, et la mise en place d’un écran raccordé à la terre (peinture, toile métallique, fil blindé ou gaine blindée).

Champ magnétique basse fréquence

Ce champ électrique est dû au courant électrique circulant dans un conducteur, ou un appareil électrique. Les lignes de champ sont circulaires autour du conducteur et ne sont pas perturbées par la plupart des matériaux usuels. Le principe de protection contre le champ magnétique basse fréquence sera : La mise hors tension via un interrupteur automatique de champ par exemple, l’éloignement par rapport à la source, et la mise en place d’un écran avec un matériau particulier qui canalisera ces protections.

Champs électromagnétiques basses et hautes fréquences

Les ondes électromagnétiques hautes fréquences (HF), générées par les téléphones mobiles, DECT, radars, Wifi, Wimax, etc. se laissent bloquer soit par réflexion sur des surfaces conductrices et/ou par absorption dans certains matériaux de construction. Les réflexions s’opèrent sur des matériaux conducteurs raccordés à la terre, comme des peintures, toiles métalliques, ou tissus.

Toiles et maillages anti-ondes à appliquer dans la construction (sous un bardage ou plancher, dans un double de cloison,…)

Films anti-ondes pour surfaces vitrées

Papiers peints anti-ondes pour un blindage optimal des murs

Peintures anti-ondes pour une application sur murs, sols et plafonds (poudre de shungite à mélanger aux peintures)

BOUTIQUE

Tissus écrans pour la confection de voilages, rideaux, Sur matelas anti ondes, vêtements anti-ondes,…

BOUTIQUE

Débrancher appareils, prolongateurs ou rallonges électriques inutilisés

Observer une distance suffisante entre les personnes et les sources de champs électromagnétiques

Brancher les lampes de chevet à une prise de courant de manière à ce que l’interrupteur coupe bien le fil de phase

La mise à la terre est la meilleure protection contre les effets néfastes de la pollution électrique sur l’homme et les animaux

Relier un maximum d’appareils électriques à une bonne prise de terre

Mettre hors tension des circuits par l’intermédiaire d’un interrupteur manuel ou par des systèmes automatiques tels que l’IAC.

Plusieurs solutions sont envisageables, selon vos besoins, pour vous préserver des champs électromagnétiques. Les choix seront multiples et dépendront essentiellement de la nature des matériaux et du niveau de protection exigé. Selon les pièces , les protections pourront être différentes. Les chambres sont à protéger en toute priorité. Chaque maison ou local professionnel est différent et nécessite des choix spécifiques.

La solution : la prévention face à l'électrosensibilité aux ondes

Quantum Prevent, s'est entouré d'une équipe de spécialistes en métrologie et d'experts auprès des tribunaux. Nous sommes particulièrement préoccupés et attentifs depuis plus de 20 ans à ces dangers invisibles.

Pour ce qui touche à la mesure électro photonique au sein de l’habitat et la formation professionnelle, vous pouvez consulter le site de l’expert/formateur Bio-Well.
(Formation et diplôme universitaire possible selon pré requis)


*Electro - Hyper - Sensible ou Electrosensibilité magnétique : La sensibilité électromagnétique ou intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques (ou IEI-CEM, ou électrosensibilité, ou électrohypersensibilité ou HSEM ou EHS ou syndrome EHS ou syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques, SICEM) fait référence à l'affirmation de personnes qui déclarent souffrir de symptômes qui selon eux sont causés et aggravés par des champs ou des ondes électromagnétiques. (Source : Wikipedia ) Voir le site de l'INRS les Effets des champs électromagnétiques sur la santé